Comparez !
Fortuneo Boursorama ING Direct Monabanq La NET Agence
Meilleure offre Carte gratuite
Prime de 80 €
Carte gratuite
Prime de 30 €
Carte bancaire
gratuite
Carte gratuite Carte gratuite
revenu minimum 1350 € / mois 1500 € / mois 750 € / mois aucun aucun
carte bancaire
notre avis
+ d'infos CB + 80€ informations CB +30€ informations Carte gratuite informations Carte gratuite informations Carte gratuite informations

BNP Paribas mécène du Nouveau Cirque

BNP Paribas mécène du Nouveau Cirque

Avec sa dernière création, « Géométrie de caoutchouc », Aurélien Bory et sa Compagnie 111 font l’événement dans l’univers du cirque contemporain. La Fondation BNP Paribas est une nouvelle fois à ses côtés, Aurélien Bory étant un artiste qu’elle suit depuis huit ans.

Le soutien indéfectible de la Fondation BNP Paribas aux arts nouveaux

La Fondation BNP Paribas s’est donné pour objet de combler les lacunes du mécénat d’entreprise et intervient de préférence au profit de disciplines peu aidées. Ainsi, l’expression contemporaine des arts scéniques retient toute son attention et la fondation s’emploie à favoriser l’émergence de jeunes créateurs. Elle apporte son soutien à tous les stades de la création des spectacles jusqu’à leur production, leur diffusion et leur promotion.

C’est ainsi que la Fondation BNP Paribas s’est intéressé à Aurélien Bory et finance son parcours depuis huit ans. Aujourd’hui il a fondé la Compagnie 111 et produit des spectacles hors normes, combinant toutes les disciplines de la scène : cirque bien sûr, mais également danse, musique, arts visuels et théâtre. Maestro du cirque contemporain, Aurélien Bory enchante ses publics en France et à l’étranger, se produisant sur toutes les scènes prestigieuses. Toujours attaché à la question de l’espace, il revient avec « Géométrie de caoutchouc », une création surprenante qui fait suite aux « Sept planches de la ruse » en 2007 et de « Sans objet » en 2009.

Un spectacle emblématique des nouveaux arts du cirque

Renversant les conventions, le créateur place le chapiteau au chœur de son numéro, à la fois centre de scène et abri des spectateurs. Le contenant est devenu contenu et s’anime au cours de la représentation, soulevé par des câbles en harmonie avec les mouvements des huit acrobates.

Titre issu d’un chapitre de mathématiques, « Géométrie de caoutchouc » enchaine quatre histoires différentes jouées simultanément selon quatre points de vue sur le spectacle. Un entrainement des spectateurs à l’ubiquité peut-être ?
Aurélien Bory explique le sujet de Géométrie de caoutchouc » qui met en scène : « Quatre couples pour autant d’histoires de relation à l’autre, de partenariat. En fait, comme au cirque, c’est une quête du merveilleux. On le cherche, on crée l’attente… sans forcément l’atteindre ! ».

Toutes les dates et les lieux de la tournée sont sur le site de la Cie 111.
« Géométrie de caoutchouc », Le Grand T, 84, rue du Général Buat NANTES, du 11 au 16 octobre 2011.